Essence ou Diesel
Que Choisir en 2018 ?

  • 335€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties*,
  • Comparez près de 200 formules d’assurance auto,
  • Service gratuit et sans engagement.

335€ d’économie, 200 formules d’assurance auto, gratuit et sans engagement.

COMPARER>
> Offres assurance auto Octobre 2017.

*Etude Ipsos réalisée en ligne auprès de 400 assurés en août 2017.

Avec des normes sur la pollution ainsi que des mesures fiscales encore plus drastiques pour cette année 2018, sans oublier leur image écornée par les déboires de la firme allemande Volkswagen en 2015, les voitures diesel n’ont plus vraiment la cote. D’ailleurs, le nombre de voitures à moteur diesel vendu ne cesse de décliner au profit des moteurs à essence et des hybrides. Faut-il acheter une voiture essence ou diesel ? Voici quelques conseils.

Le diesel : plus adapté pour les gros rouleurs

Le prix d’une voiture neuve qui roule au diesel coûte 1000 à 2500 € de plus que son équivalent à motorisation essence. Les moteurs diesel nécessitent en effet des équipements spécifiques, tels qu’un turbo, des équipements antipollution, etc. Une voiture diesel est plus chère à l’achat, elle offrait néanmoins encore plusieurs avantages :

  • Une consommation jusqu’à 15 % inférieure à celle d’un véhicule essence,
  • Une décote plus intéressante à la revente,
  • Un prix de carburant plus bas à la pompe, permettant de générer des économies au quotidien,
  • Un moteur tournant au diesel est beaucoup plus robuste et s’use moins rapidement qu’un moteur à essence, à condition de beaucoup rouler.

Depuis 2017, le diesel a commencé à céder sa place à l’essence ou à d’autres formes d’énergie. Les voitures électriques, thermiques ou hybrides commencent d’ailleurs à bien se positionner sur le marché automobile. D’après le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles) dans une étude publiée sur le marché automobile français, le diesel ne représentait plus en 2017 que 47,3% des voitures neuves immatriculées, contre 72% en 2012. Cette part tombe même à 41% pour le mois de janvier 2018.

évolution des ventes de diesel en France 2016 2018

Source CCFA/AAA-DATA

Cette perte de terrain s’explique par plusieurs facteurs :

  • Les vieilles voitures diesel sont déjà interdites de circulation dans quelques villes depuis la vignette Crit’Air.
  • Les diesels font face à une perte de valeur plus rapide que les voitures à essence. Une étude menée par Bonnie&Car, start-up spécialisée dans la vente de voitures d’occasion, en 2017 atteste que la cote du diesel a considérablement chuté.
  • L’augmentation des taxes et du prix du gazole.

L’essence : pour les petits trajets

Les véhicules essence sont plus destinés aux trajets courts notamment en ville, et sont ainsi conseillés pour les automobilistes ne dépassant pas les 20 000 km par an. Leurs moteurs s’usent beaucoup plus rapidement que celui de leurs homologues à diesel, et sont donc moins adaptés en théorie pour de longues distances.

L’essence a néanmoins plusieurs avantages :

  • Leur coût d’achat moins cher,
  • Leur coût d’entretien moindre, ils ne nécessitent d’ailleurs pas de révisions régulières,
  • Le litre de sans-plomb avoisine désormais celui du diesel.

Il ne faut cependant pas oublier que les voitures essence sont soumises à l’écotaxe à cause de leurs émissions élevées de CO2. L’achat d’un véhicule essence induit donc une taxe additionnelle proportionnelle au taux de CO2 rejeté par ce dernier. Pour 2018, ce malus écologique a nettement augmenté. Le seuil est passé à 120 g/km contre 126 g/km les années précédentes.

essence ou diesel : quelle voiture choisir ?

Le coût en carburant

Une nette augmentation du prix à la pompe

Le prix du gasoil à la pompe demeure encore moins cher début 2018 que celui de l’essence, et ce, malgré les dispositions fiscales prises par le gouvernement visant à équilibrer la fiscalité de ces deux carburants.
Les automobilistes ont fait face à une hausse générale du prix des carburants depuis le mois de janvier. Une augmentation qui se fait moins sentir sur l’essence que sur le diesel, dont le prix du litre a augmenté de quelque 10 centimes d’euros.

Au niveau de la consommation de carburant, on considère qu’un moteur Diesel moderne consomme un peu moins de carburant grâce à un meilleur rendement global.

Le diesel, presque aussi cher que l’essence

L’écart entre le prix de l’essence et du diesel va pourtant en diminuant grâce à ces mesures prises par le gouvernement visant à une hausse conséquente de la fiscalité sur le diesel :

  • Le litre du gazole coûte en moyenne 1,39 €
  • Celui du SP95 coûte 1,46 €
  • Le litre du SP 98 est en moyenne de 1,5 €

Le but étant de pousser les automobilistes à se tourner vers les véhicules électriques ou ceux roulant à l’essence. D’après le gouvernement, le prix du diesel sera au même niveau que l’essence que d’ici 2021. La fiscalité sur l’essence a augmenté de 3,84 centimes d’euro le litre contre le double, soit 7,6 centimes d’euro, pour le diesel.

Comparez 200 formules en 3 minutes et réalisez jusqu’à 335€ d’économie.

COMPARER>
> Offres assurance auto Octobre 2017.

Diesel : des coûts d’entretien élevés

En matière de coût d’entretien, il subsiste un écart entre les voitures diesel et les voitures essence, écart qui demeure toutefois à l’avantage de ces dernières. L’entretien d’un moteur diesel est plus cher requiert en effet des opérations plus spécifiques, telles que :

  • La vidange de l’huile moteur se fait tous les 6 mois, contre une année pour les véhicules essence
  • Le remplacement du filtre à huile, au bout de 7 500 km
  • Le remplacement du filtre à gazole, qui doit être effectué au bout de 20 000 km
  • Le contrôle des injecteurs
  • Le remplacement de la courroie de distribution, tous les 60 000 km.

Au niveau de la réparation, on constate généralement un surcoût pouvant s’élever à 40 % plus cher pour les diesels. Plusieurs facteurs en sont à l’origine :

  • Ce carburant risque d’encrasser les autres organes plus rapidement que l’essence, ce qui induit un risque de panne plus élevé ;
  • Les véhicules diesels sont équipés de technologies supplémentaires, nécessitant le recours à du matériel plus élaboré ainsi que des mécaniciens plus qualifiés ;
  • Certaines pièces mécaniques des voitures diesel comme le turbocompresseur ou l’injection directe, bien que très performantes, nécessitent d’être bien entretenues au risque d’occasionner des pannes sérieuses, et souvent coûteuses ;
  • L’entretien des filtres à particules sur les véhicules diesel tend également à augmenter les coûts de révision et de réparation de ces derniers. Cependant, les voitures essence dernières générations à injection directe vont aussi être dotées de filtres à particules.

Diesel ou essence : quel carburant est le plus polluant ?

Ces dernières années, le diesel a été vivement diabolisé pour ses émissions polluantes :

  • Des émissions d’oxyde d’azote ;
  • Des rejets de particules fines, nocives pour les poumons, et qui sont d’ailleurs établies comme étant cancérigènes par l’OMS ;
  • Des émissions de CO2, plus conséquentes que les voitures essence (selon une étude menée par l’ONG européenne Transport & Environnement en 2017, et dévoilée par Le Monde).

L’essence ne fait pourtant pas mieux que le diesel :

  • Il dégage une quantité non négligeable de C02 ;
  • Les voitures dernières générations doivent désormais être équipées de filtre à particules, car elles émettent également des particules polluantes.

Avec les nouvelles normes antipollution qui seront appliquées à partir du 1er septembre 2018 (tous les véhicules devront se plier au WLTP), les moteurs diesel et essence devront cependant respecter les mêmes contraintes en ce qui concerne les émissions de particules. Ces normes visent à prévenir les dérives en exigeant des constructeurs une certaine transparence. Ils devront proposer des modèles de véhicules de moins en moins polluants, qui ne risquent pas de créer la surprise auprès des consommateurs, comme dans l’affaire Volkswagen.

Comparez 200 formules en 3 minutes et réalisez jusqu’à 335€ d’économie.

COMPARER>
> Offres assurance auto Octobre 2017.

Le coût en matière d'assurance auto

L’assurance automobile est plus chère pour une voiture diesel. Les compagnies d’assurance auto appliquent des tarifs 10 à 15 % plus élevés pour les voitures roulant au diesel, pour plusieurs raisons :

  • Les pièces de rechange sont plus chères que celles des véhicules à motorisation essence. La compagnie d’assurances devra débourser plus pour faire réparer la voiture.
  • Les diesels, avec une cote encore plus importante (mais qui commence toutefois à baisser), trouvent acquéreurs plus facilement.
  • Les diesels sont beaucoup plus prisés par les voleurs, et présentent donc un risque plus élevé. Le vol est une des composantes les plus importantes dans le calcul du tarif de l’assurance auto.

Cette tendance peut toutefois s’inverser d’ici quelques années, car la vente des diesels tend à devenir de plus en plus difficile. De manière générale, il vaut mieux choisir une voiture à essence voire une voiture hybride, GPL ou bien sûr une voiture électrique. Ces solutions sont plus avantageuses en 2018 que de choisir d’assurer un diesel, notamment cela est plus en phase avec l’évolution de la fiscalité en France sur le bonus écologique notamment.

Mis à jour le 28/03/2018.

Simulation de devis Assurance Auto

Comparez près de 200 formules d’assurance auto

335€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties*

CALCULEZ VOTRE TARIF>
> Gratuit & Sans engagement - Offres Octobre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires